Posted on: novembre 21, 2020 Posted by: Rédaction Comments: 0
Planter une haie écologique à petit prix
Concilier rapidité de croissance, souci écologique, esthétique et petits prix pour réaliser vos haies, nécessite un bon choix d’espèces et un peu de patience.

Peut-être souhaitez-vous une haie qui pousse vite, facile à entretenir, plutôt écologique, déjà de grande taille pour se cacher du voisin et à petit prix ?

L’argument du coût est légitime, surtout dans les périodes difficiles où les prix s’envolent, y compris en horticulture. Mais pour le reste, il vous faut savoir que l’arbuste qui répond à votre demande n’existe pas, même si les sélectionneurs ont conscience de l’évolution des demandes et des exigences nouvelles des clients.

Le tableau n’est pas noir, loin s’en faut. Vous n’avez qu’une concession à faire: celle d’avoir un écran efficace dès la plantation. Un peu de patience et le résultat sera largement à la hauteur de vos attentes.

Planter une haie écologique à petit prix
Planter une haie écologique à petit prix

Implantation d’une haie: quelques règles

Planter une haie mérite une vraie réflexion: que souhaitez-vous obtenir comme résultat dans quelques années ?

Si l’argument écologique est important, optez pour la diversité: mélangez espèces à graines, à fruits, à fleurs et au feuillage dense. Votre haie offrira gîte et nourriture aux oiseaux et insectes, un écran efficace contre le vent et la vue, un aspect très esthétique.

Les plants doivent être jeunes. Soyez convaincus que vous ne gagnerez pas de temps en plantant des sujets de plus d’1,20 m de haut: la plantation entraîne frais supplémentaires, reprise bien plus délicate, croissance faible durant plusieurs années et prix très élevé des plants.

Planter une haie écologique à petit prix
Planter une haie écologique à petit prix

Autres conseils:

  • Respectez la réglementation: la haie ne peut pas dépasser 2 m de haut si elle est implantée entre 50 cm et 2 m de la limite de propriété. Pour une haie de 2 m et plus, situez l’implantation à plus de 2 m du terrain voisin.
  • Comptez 12 à 13 pieds pour 10 m de haie.
  • Préparez votre liste avant d’acheter et ne vous laissez pas influencer par ceux qui tenteront de vous vendre d’autres végétaux, plus chers.
  • Comparez les prix. Les jardineries ne sont pas forcément plus économiques. Aller directement chez le producteur, quitte à faire 50 km de plus, peut s’avérer vraiment très avantageux.

Critères de sélection des végétaux pour la haie

La sélection que nous vous proposons ci-après se fonde sur des plantes :

  • faciles à produire, donc moins coûteuses à l’achat (moins de 10 € le pied),
  • produites en conteneur (les plants à racines nues ou en mottes, plantés en novembre, coûtent encore moins cher),
  • de 60 à 80 cm de haut, parfaites pour la reprise,
  • à croissance rapide,
  • peu exigeantes, qui poussent facilement,
  • qui se complètent et peuvent facilement vivre ensemble,
  • qui ne dépassent naturellement pas 3 m de haut et peuvent être laissées libres (pas de corvée de taille).

Nous préconisons, pour un résultat parfait, une plantation en quinconce, sur 2 rangs espacés de 40 cm, avec un « pas » de 1 m.

Arbustes à feuilles et arbustes épineux

Ils constituent l’arrière-plan de la haie.

  • L’éléagnus (Eleagnus x ebbingei) – Arbuste de base, impénétrable, fleurs au parfum suave. Mélangez quelques pieds de ses deux variétés à feuilles panachées : Eleagnus pungens ‘Maculata’, E. x ebbingei ‘Gilt Edge’.
  • Le photinia ‘Red Robin’ (Photinia x fraseri ‘Red Robin’) – Arbuste au feuillage rouge à utiliser pour donner quelques touches de couleurs dans la haie.
  • Le buisson ardent (Pyracantha x hybrides) – Arbuste épineux mais aux fruits rouge vif ou orange, suivant les variétés.
  • Les troènes (Ligustrum vulgare, L. ovalifolium, L. japonicum) – Autres arbustes de base, avec l’éléagnus, beaux feuillages et baies noires tout l’hiver.
  • Le fusain du Japon (Euonymus japonicus) – Arbuste à disséminer dans la haie. Sa variété à feuilles vert brillant bordées de blanc crème (E. japonicus ‘Président Gauthier’) est également très esthétique.

ً

  • Le laurier sauce (Laurus nobilis) – Arbustes à feuilles lancéolées vert foncé, très dense, le seul de la liste qui peut dépasser 3 m.

Arbustes à fleurs et caduques

 

Vous les planterez de préférence sur le premier rang.

  • Le seringat (Philadelphus coronarius) – Arbuste caduque, port érigé, compact même l’hiver, à floraison blanche en juin.
  • Les cotonéasters (Cotoneaster franchetii, Cotoneaster lactea) – Arbustes à rameaux arqués, fructification importante rouge ou orange.
  • La spirée de Vanhout (Spiraea x vanhouttei) –Arbuste vigoureux, caduque, très dense même l’hiver. Jolie floraison blanche au printemps.
  • Le laurier cerise ‘Otto Luyken’ (Prunus laurocerasus ‘Otto Luyken’) – Arbuste à feuilles étroites dressées et sombres. Au printemps et à l’automne, belle floraison blanche prisée des papillons.
  • L’abélia à grandes fleurs (Abelia x grandiflora) – Arbuste semi-persistant, beau feuillage, floraison rose, parfumée de juillet à novembre.
  • Le chèvrefeuille odorant (Lonicera fragantissima) – Arbuste caduque, fleurs au parfum suave, crème.
  • Le corête du Japon (Kerria japonica) – Arbuste à fleurs jaunes en juin-juillet. Légèrement drageonnant, il comblera les vides de la haie.

Leave a Comment