Posted on: janvier 3, 2021 Posted by: Rédaction Comments: 0
Brouillon auto

La bioconstruction prend en compte la relation géobiologique , à laquelle s’ajoute de plus en plus fréquemment le Feng Shui . Selon cet art chinois ancien, il ne doit être construit sur aucun terrain, la présence d’éventuelles ondes cosmo-telluriques et leur influence sur la santé doivent être prises en compte.

Dans la construction d’une maison bio , seuls des matériaux naturels éco-compatibles sont utilisés, qui assurent une maison de qualité, solide et durable dans le temps.

Habitat des maisons vertes

Brouillon auto
Brouillon auto

Pour une vision globale d’un habitat conçu dans le respect de l’environnement, les facteurs suivants doivent être pris en compte:

  • Analyse du terrain.
  • Architecture de la maison adaptée aux besoins des habitants.
  • Intégration des formes et des dimensions dans le contexte environnemental.
  • Utilisation de matériaux naturels sans risque pour la santé.
  • Utilisation de toutes les ressources naturelles, énergies renouvelables et durables.
  • Gestion des rejets de déchets.

Les points clés de la construction verte

Brouillon auto
Brouillon auto

L’effet du vent doit être pris en compte et les éventuelles fuites de composés organiques volatils présents dans l’air doivent être surveillées. L’esthétique de la maison doit être agréable aux constructions voisines et doit être intégrée dans le paysage environnant. Il est important de considérer la position et la rotation du soleil et les ombres des arbres en été.

L’autonomie d’un bâtiment dans la production d’énergie dépend de son emplacement: soleil, vent, densité de végétation et nature du sol.

Bâtiment vert

L’un des objectifs de l’architecture bioclimatique est d’optimiser les effets bénéfiques du soleil. Cette méthode est utilisée en mode actif (panneaux solaires ou photovoltaïques) et en mode passif (profitant de l’énergie solaire en fonction de la position du bâtiment).

Stratégies hivernales

Brouillon auto
Brouillon auto
  • Capturez l’énergie solaire.
  • Conservez cette énergie à l’intérieur de la maison.
  • Économisez l’énergie grâce à une isolation thermique adéquate.
  • Répartissez la chaleur conservée.

Stratégies d’été

  • Protégez-le du soleil.
  • Éliminez la surchauffe grâce à une ventilation de jour.
  • Rafraîchissez la maison avec une ventilation nocturne.

Le bioclimat des maisons écologiques

Une isolation thermique écologique et une bonne ventilation sont essentielles . Les isolants écologiques sont constitués de fibres naturelles qui peuvent être végétales ou animales. Naturel n’est pas toujours synonyme de santé, il existe de nombreux produits chimiques, tels que les fongicides et les pesticides, qui sont fréquemment utilisés pour la croissance des plantes. Il faut être très attentif au choix de ces matériaux car ils sont souvent étiquetés à tort comme écologiques ou naturels.

Le choix des matériaux dans la construction verte

Brouillon auto
Brouillon auto

Les matériaux les plus utilisés sont le bois de chauffage, le chanvre, la chaux et la terre. Celle que préfère le public est la maison en bois bio, qui a également un coût équivalent à une maison en ciment. Les temps de travail sont plus courts, l’ isolation thermique est meilleure, ce qui se traduit par des économies de coûts de chauffage ou de refroidissement.

Le bois de chauffage offre de multiples possibilités qui le rendent plus compétitif à moyen et long terme par rapport à une maison traditionnelle en ciment.

Les constructions en bois de chauffage sont toujours reconnues pour leurs hautes performances thermiques, elles peuvent également être traitées avec des procédures qui les protègent de la moisissure et de l’humidité. C’est un matériau qui respire, aspire et expire l’humidité, ce qui contribue naturellement à la régulation hygrométrique de la maison. Il est 12 fois plus isolant que le ciment et 350 fois plus que l’acier. Associé à des copeaux de bois (produit sain et recyclable), il augmente encore le confort et le respect de l’environnement.

La révolution de la construction verte

Ce nouveau type de maison écologique a évolué depuis ses débuts en 1980 jusqu’à aujourd’hui dans le but de respecter la pollution de l’environnement, de prévenir les risques d’allergies, de moisissures et d’humidité.

Il a été une réponse efficace à la construction aveugle, à la consommation d’énergie excessive et à la production élevée de déchets.

Le choix porte sur les matériaux et les techniques biologiques et écologiques disponibles aujourd’hui.