Posted on: mai 11, 2021 Posted by: Rédaction Comments: 0
Comment faire un engrais naturel, bio et gratuit pour le jardin
Naturelle, écologique, insecticide… L’ortie en purin a de multiples qualités, propriétés, usages. Recette, fabrication d’un engrais antiparasite gratuit.

 

Haro sur les engrais et insecticides chimiques. L’heure est aux engrais naturels, aux productions bio de légumes, de fruits, de fleurs. On veut aussi des insecticides naturels pour se débarrasser des indésirables au jardin comme à la maison.

Le purin d’ortie est l’un de ces produits, gratuit de surcroît si vous le faites vous-même, qui respecte insectes, eau et sol (si il est bien utilisé) et notre santé.

Ancestral purin d’ortie, insecticide écologique

La réputation du purin d’orties, depuis quelques années, occupe le devant de la scène comme la dernière découverte miraculeuse.

Cet engrais naturel est pourtant une recette aussi vieille que les paysans et la culture des légumes. Mais notre époque, qui semble si souvent renier la terre et occulter nos origines paysannes et rurales, se plaît à présenter régulièrement ces pratiques ancestrales comme des nouveautés incroyables, fruits du génie de l’homme du XXIe siècle.

Se souvenir de l’ancienneté de son usage, du fruit de siècles de pratiques, tâtonnements et résultats, c’est comprendre que cet engrais et insecticide naturel a de multiples qualités et propriétés qui ne sont ni le fruit d’une mode, ni un effet médiatique, ni l’exclusivité d’un quelconque mouvement écolo.

Engrais naturels: paysan contre groupe de pression industriel

Paysans et jardiniers d’antan avaient (faute de produits tout prêts en jardinerie) un sens aigu de l‘observation, de la déduction, une proximité avec les éléments naturels qui leur permettaient de trouver les moyens les plus efficaces de se nourrir et de nourrir les autres, sainement et avec peu de moyens.

Si nous sommes là et si nombreux aujourd’hui c’est parce que des générations de paysans ont su nourrir la société avec bon sens et pragmatisme.

La curiosité, l’anomalie, ce n’est pas l’engrais naturel au purin d’ortie ancestral des paysans, mais les productions chimiques obscures des firmes «rouleaux compresseurs». Ces groupes de pression industriels aux stratégies de lobbying minimisant les risques, cherchent trop souvent à fourvoyer nos systèmes de prévention sanitaire pour maintenir le commerce de produits aux impacts particulièrement délétères sur notre santé et notre environnement.

Force est de constater, heureusement, que toutes les argumentations visant à dénigrer les produits naturels et à en minimiser leurs effets sont de moins en moins crédibles aux yeux de citoyens de plus en plus nombreux à fuir ces manipulations mentales et à refuser de continuer à servir les intérêts financiers de ceux qui se cachent derrière ces systèmes pervers.

Alors apparaissent des produits bio, fabriqués par les mêmes qui nous ont dupés durant plusieurs décennies. Mais nulle obligation à servir encore leurs intérêts, le purin d’ortie c’est GRATUIT. Faites-le vous-même.

Où récupérer ces plantes aux nombreuses propriétés

Les orties, dioïque et brûlante (Urtica dioica, Urtica urens), sont très communes en France dans les sols riches et frais qu’elles apprécient particulièrement.

Rudérales, c’est-à-dire qui aiment la proximité des hommes, elles profitent des effets de nos activités pour se développer plus abondamment qu’à l’état sauvage, affectionnant les lieux riches en nitrates et phosphates. L’ortie est d’ailleurs bénéfique par son rôle, assainissant sols et milieux «pollués» ou surchargés en ces éléments générés en excès par nos pratiques. C’est parce qu’elle accumule ces substances que l’ortie est un excellent engrais.

Elle est fréquente près des exploitations agricoles et bâtiments d’élevage (stockage des fumiers et déchets organiques de toute sorte), au bord des champs et prairies engraissés avec purins et fumiers, dans les décombres des fermes et maisons abandonnées, dans les jardins en friche et vergers, près des décharges, en fond de vallon près des berges des cours d’eau, le long des fossés et près des mares, dans beaucoup de lieux peu entretenus.

ASTUCE: pas d’erreur possible, tout ce qui ressemble à une ortie mais qui ne brûle pas n’est pas une ortie. Testez avec le revers de la main, il n’y a absolument aucun danger.

Faire soi-même son purin d’orties écologique

Munis de gants en caoutchouc, d’un sécateur ou de ciseaux, coupez l’équivalent du contenu non tassé d’un sac poubelle 50 litres de pousses d’orties sans fleurs ni graines (environ un kilo).

Placez-les dans un grand seau, finement hachées, couvrez avec 10 litres d’eau. Gardez-le à l’écart de la maison: le purin d’ortie, comme tout purin digne de ce nom, pue.

  • À 30°C, 6 jours suffisent pour une bonne fermentation.
  • À 18°C, 20 °C, 12à 15 jours sont nécessaires.
  • À 5°C, il faut 21 à 24 jours .

Chaque jour brassez le purin. Des bulles remontent. Le purin est prêt quand il n’y a plus de bulles qui apparaissent.

Filtrez. Mettez en bouteilles jusqu’au goulot et fermez hermétiquement. Utilisez, ou conservez (jusqu’à un an) à l’obscurité et au frais.

ASTUCE: si vous disposez abondamment d’orties, mettez-en, sans graines ni rhizomes, dans votre compost ou enfouissez-les directement dans la terre du potager.

Stimulateur de croissance, fongicide et acaricide naturels, activateur de compost

Rien que cela !

  • Comme activateur de croissance: diluez 20 cl de purin dans un litre d’eau et pulvérisez le feuillage de vos plantes. L’arrosage au pied est possible mais un peu moins efficace.
  • Comme anticryptogamique et fongicide: même dosage que ci-dessus, en pulvérisation sur toutes les parties attaquées (feuilles, tiges, pied); si l’efficacité est réelle contre pucerons et araignées rouges, les résultats sont moins probants pour les cochenilles.
  • Comme insecticide et acaricide: diluez 10 cl de purin dans un litre d’eau et pulvérisez le feuillage de vos plantes.
  • À l’état pur, le purin d’ortie se répand sur le compost pour activer les processus de décomposition: répandez-en deux litres sur le compost humide.

ASTUCE: contre une attaque subite de pucerons, utilisez le macérât d’orties après seulement 12 heures de fermentation. Ça marche!

Si le purin d’ortie est un produit naturel, évitez abus et surdosage. La nature, comme la santé a horreur des excès!

Leave a Comment